SpaceX complique la recherche

starlink spacex

Le projet d’Elon Musk d’envoyer des milliers de satellites au-dessus de la Terre commence dĂ©jĂ  Ă  contratier les astronomes.

Starlink est le projet lancĂ© par SpaceX, la sociĂ©tĂ© d’exploration spatiale d’Elon Musk, qui vise Ă  mettre en orbite jusqu’Ă  42 000 satellites dans le but d’apporter l’Internet Ă  haut dĂ©bit mĂŞme aux coins les plus reculĂ©s du globe.

Bien que seulement 120 des satellites soient maintenant opérationnels, ils font déjà beaucoup de vagues dans le domaine de la recherche astronomique.

La luminositĂ© des satellites entraine que lorsqu’ils traversent le ciel observĂ© par un tĂ©lescope, ils laissent des traĂ®nĂ©es lumineuses qui obscurcissent les Ă©toiles et autres objets cĂ©lestes.

La semaine dernière, l’astronome Clarae MartĂ­nez-Vázquez de l’Observatoire interamĂ©ricain Cerro Tololo (CTIO) au Chili a tweetĂ© que 19 satellites Starlink ont traversĂ© le ciel et perturbĂ© le travail de l’observatoire parce qu’ils Ă©taient si lumineux qu’ils ont affectĂ© son exposition. « PlutĂ´t dĂ©primant…. Ce n’est pas cool « , a-t-elle ajoutĂ©.

Complications pour les chercheurs

Le Dr Dave Clements de l’Imperial College de Londres a dĂ©clarĂ© Ă  Business Insider que SpaceX appliquait une approche typiquement de la Silicon Valley Ă  Starlink, la faisant adopter Ă  la hâte sans rĂ©flĂ©chir pleinement aux consĂ©quences.

« Je suis très prĂ©occupĂ© par l’impact de la constellation Starlink de SpaceX sur tous les aspects de l’astronomie « , dit-il.

« Il peut ĂŞtre possible d’agir rapidement et de casser des choses lorsque vous brisez le modèle d’affaires d’un concurrent ou les hypothèses dĂ©suètes d’une industrie, mais dans ce cas-ci, Musk brise le ciel nocturne pour un profit personnel. C’est inacceptable, et ce n’est pas quelque chose que vous pouvez rĂ©parer quand vous n’avez plus de bĂŞta. Les lancements devraient s’arrĂŞter jusqu’Ă  ce qu’une solution soit trouvĂ©e avec les astronomes, professionnels et amateurs.« 

Clements a ajouté que les satellites Starlink interfèrent également avec la radioastronomie.

« Ils Ă©mettent dans les bandes utilisĂ©es par les radioastronomes, en particulier dans les hautes frĂ©quences. Bien que ces bandes soient utilisĂ©es par d’autres Ă©metteurs au sol, nous y faisons face en ayant des rĂ©serves de silence radio autour des tĂ©lescopes. Cela ne fonctionnera pas quand le ciel est plein d’Ă©metteurs satellites brillants, de sorte que Musk pourrait ruiner plusieurs types d’astronomie Ă  la fois Â«Â , dit-il.

Des chercheurs travaillant sur un nouvel observatoire de pointe qui ouvrira ses portes l’annĂ©e prochaine ont dĂ©clarĂ© au Guardian que les satellites privĂ©s lancĂ©s par SpaceX, Amazon et d’autres entreprises privĂ©es menacent de compromettre leurs travaux.

Les astronomes du LSST (Large Synoptic Survey Telescope), qui n’est pas encore ouvert, ont effectuĂ© des simulations qui ont suggĂ©rĂ© que la grande majoritĂ© des images prises par le tĂ©lescope pourraient ĂŞtre ruinĂ©es par le passage de satellites privĂ©s lumineux.

Les perturbations causĂ©es par Starlink n’ont pas surpris la communautĂ© scientifique.

Lorsque SpaceX a lancĂ© sa dernière sĂ©rie de 60 satellites plus tĂ´t ce mois-ci, James Lowenthal, professeur d’astronomie au Smith College, a dĂ©clarĂ© au New York Times que le projet pourrait compliquer considĂ©rablement la recherche astronomique. « Il menace potentiellement la science de l’astronomie elle-mĂŞme, a-t-il dit.