La galaxie naine NGC 5477

NGC-5477-Dwarf-Galaxy

L’mage ci-dessus est issue du tĂ©lescope spatial Hubble de la NGC 5477, une galaxie naine archĂ©typale du groupe Messier 101. Sans structure Ă©vidente, mais avec des signes visibles de naissance d’Ă©toiles, NGC 5477 ressemble beaucoup Ă  un archĂ©type de galaxie naine irrĂ©gulière. Les nĂ©buleuses brillantes qui s’Ă©tendent sur une grande partie de la galaxie sont des nuages de gaz d’hydrogène incandescent dans lesquels de nouvelles Ă©toiles se forment. Ces nuages brillent d’un rouge rosĂ© dans la rĂ©alitĂ©, mais la sĂ©lection de filtres verts et infrarouges Ă  travers lesquels cette image a Ă©tĂ© prise les fait apparaĂ®tre presque blancs. CrĂ©dit : ESA/Hubble et NASA

Les galaxies naines sont de petites galaxies composĂ©es de quelques milliards d’Ă©toiles

Par rapport Ă  leurs grandes cousines, qui peuvent contenir des centaines de milliards d’Ă©toiles, les galaxies naines n’abritent gĂ©nĂ©ralement que quelques milliards d’Ă©toiles. Un certain nombre de ces galaxies naines gravitent autour de galaxies plus grandes, comme la Voie lactĂ©e ou la galaxie d’Andromède. On pense qu’elles ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es par des forces gravitationnelles dans les premiers stades de la crĂ©ation de ces grandes galaxies, ou Ă  la suite de collisions entre galaxies, se formant Ă  partir de flux de matière et de matière noire Ă©jectĂ©s des galaxies mères. La Voie lactĂ©e compte au moins 14 galaxies naines satellites en orbite autour d’elle. On pense qu’il s’agit de versions contemporaines de certaines des galaxies Ă©loignĂ©es observĂ©es dans les Ă©tudes de galaxies en champ profond, et qu’elles peuvent donc nous aider Ă  comprendre les premières Ă©tapes de la formation des galaxies et des Ă©toiles dans l’Univers jeune.

L’importance des galaxies naines en termes de cosmologie contraste fortement avec leurs formes peu spectaculaires, car on pense qu’elles sont importantes pour notre comprĂ©hension de l’Ă©volution globale des galaxies. Les galaxies irrĂ©gulières naines ont tendance Ă  avoir une faible mĂ©tallicitĂ© et des quantitĂ©s relativement importantes de gaz, et on pense qu’elles sont similaires aux premières galaxies qui ont peuplĂ© l’Univers.

Une Ă©quipe internationale d’astronomes a utilisĂ© les donnĂ©es du tĂ©lescope spatial Hubble et du satellite Gaia de l’ESA pour mesurer directement les mouvements en 3D de chaque Ă©toile de la galaxie naine Sculptor, situĂ©e Ă  300 000 annĂ©es-lumière. La prĂ©cision obtenue est meilleure que toute autre mesure antĂ©rieure d’une galaxie situĂ©e au-delĂ  de la Voie lactĂ©e. Les mouvements ont permis de tester sur le terrain le modèle cosmologique actuellement acceptĂ© et de mesurer la trajectoire de la galaxie dans l’espace.

Hubble a Ă©galement effectuĂ© des observations dĂ©taillĂ©es de la galaxie naine NGC 2366, qui abrite une nĂ©buleuse brillante de formation d’Ă©toiles et qui est suffisamment proche pour que les astronomes puissent discerner ses Ă©toiles individuelles. Alors que nous voyons les Ă©toiles parce qu’elles brillent, les galaxies sont en grande partie constituĂ©es de l’espace vide qui les sĂ©pare. Les images haute rĂ©solution de Hubble permettent de capturer cela parfaitement. Le champ de vision du tĂ©lescope pour ses observations de la galaxie Ă©tait Ă©quivalent Ă  un peu plus d’un cinquième du diamètre de la pleine Lune. Bien qu’elle soit relativement grande par rapport aux images de Hubble, NGC 2366 est beaucoup trop faible pour ĂŞtre observĂ©e Ă  l’Ĺ“il nu.

Cet Ă©pisode du Hubblecast se penche sur les galaxies naines en combustion Ă  une Ă©poque oĂą la plupart des Ă©toiles de l’Univers se sont formĂ©es, et sur la façon dont les observations de Hubble montrent que les galaxies naines ont jouĂ© un rĂ´le plus important que prĂ©vu dans l’histoire prĂ©coce de l’Univers.